Commission européenne : Barnier doublé par Lagarde?

Publié le par Hughes Beaudouin

Barroso n'est pas encore adoubé pour un second mandat que les tractactions ont déjà commencé en vue de la formation de la prochaine Commission. Michel Barnier, candidat au poste de Commissaire européen, a été vu mardi soir soir quitter discrètement le bureau de José Manuel Barroso. Le Français vise une fonction importante au sein de la prochaine Commission, le  marché intérieur ou la concurrence, deux des postes les plus stratégiques.
Nicolas Sarkozy lui aurait donné des garanties et tenté d'obtenir de Barroso que la France soit bien servi en échange d'un soutien clair à un 2ème mandat.

Mais l'histoire pourrait finir autrement. Depuis quelques semaines, un autre nom circule pour le poste de Commissaire français : Christine Lagarde. Hier un proche de Barroso me confirmait que la ministre française avait un profil idéal pour un poste économique. A savoir : parfaitement anglophone, un carnet d'adresses international des plus prestigieux, respectée par ses pairs, un savoir-faire qui ne fait plus aucun doute depuis le début de la crise financière. Durant la présidence française de l'UE, elle a fait l'unanimité. "Mais qu'attend Sarkozy pour proposer son nom, Berlin et Londres seraient sans aucun doute d'accord?" ajoute cette source européenne.

Dans le proche entourage de Christine Lagarde, on admet que la fonction peut l'intéresser : "Ce serait la suite logique de ses fonctions actuelles".  "Si la France veut prétendre à un tel poste, il faut qu'elle puisse présenter quelqu'un qui fasse l'unanimité. Michel Barnier ne correspond pas au profil, Lagarde si" me confirme un des membres les plus important de l'executif européen. Et c'est d'ailleurs Berlin qui a suggéré le nom de la ministre française il y a quelques jours via le quotidien Die Welt. "En soutenant Christine Lagarde pour un poste important, Berlin se positionne pour obtenir l'autre des deux postes tant convoités" ajoute sous le sceau de la confidence un ministre français. Ceci expliquant peut être pourquoi Michel Barnier s'est précipité à Bruxelles pour tenter d'obtenir des garanties de Barroso....

Commenter cet article