Histoire belge, l'absurde sans limite

Publié le par Hughes Beaudouin

Preuve supplémentaire du délitement progressif de l'Etat belge. Wallons et Flamands n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur une campagne commune de prévention contre le cancer colorectal (3ème cancer le plus fréquent chez les hommes, le 2ème chez les femmes). Résultat, les Wallons ont envoyé un courrier à tous les francophones les invitant à un dépistage gratuit sauf aux Bruxellois. Car à Bruxelles il n'y a aucun recensement linguistique permettant de savoir qui est francophone et qui ne l'est pas. Et comme d'après la loi chaque citoyen belge doit pouvoir recevoir les courriers officiels dans sa propre langue, la ministre de la Santé de la Communauté française a préféré ne rien envoyer aux Bruxellois (où l'immense majorité de la population est francophone). Il y a bien eu concertation entre les communautés linguistiques sur l'envoi d'un courrier commun mais elles n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur le public cible. Faut-il viser tout le monde de 20 à 74 ans (version wallone) ou seulement  certains segments de la population (version flamande) ? Pour info, rappelons que la Belgique est le seul pays du monde à avoir 9 ministres de la Santé.... S'il y avait un dépistage obligatoire pour identifier le cancer de la bêtise, ce serait bien de l'imposer aux administrations belges !

Commenter cet article