Union pour la Méditerranée, fiasco en vue?

Publié le par Hughes Beaudouin

Ce sera peut être le premier échec européen du Président Sarkozy. La fameuse UPM tant voulue par le Président est enlisée. Un sommet les 3 et 4 novembre à Marseille est censé résoudre les derniers litiges  : la place de la Ligue arabe, le siège du secrétariat de l'UPM et le nom de son premier dirigeant. Autant de sujets qui n'avaient pu trouver de solution en juillet dernier lors du grand sommet à Paris. A l'époque, dans l'euphorie générale, personne n'avait vu ou voulu voir que l'UPM était déjà très mal partie. Nicolas Sarkozy, contre l'avis d'Israël, avait réussi à imposer la présence de la Ligue arabe. Les conditions de cette présence devaient faire l'objet de négociations ultérieures, renvoyées à ce sommet de Marseille. Maintenant c'est Israël qui conteste la présence de la Ligue. Et les pays arabes menacent de boycotter le sommet si les Français accèdent à la demande des Israéliens. Comme apparemment l'a suggéré au cours d'une rencontre avec des journalistes le ministre Kouchner qui n'en est plus à un renoncement près. Ca vous rappelle quelque chose? Et bien oui, le fameux processus de Barcelone, enlisé depuis des années précisément en raison du conflit israélo-palestinien. Et c'est précisément en faisant le constat de cet échec qu'Henri Guaino a poussé à la création d'une nouvelle structure. En répétant les mêmes erreurs. A Bruxelles, on dit déjà qu'il fallait s'y attendre et qu'à force d'agir avec arrogance, on se prend les pieds dans le tapis.

Commenter cet article