L'Europe revient de vacances

Publié le par blog-note-bruxelles

Les institutions européennes ne sont pas encore le pouvoir global qu'elles prétendent souvent être. Pendant plus de 15 jours, du 21 décembre à ce 7 janvier, le quartier européen de Bruxelles fut un peu le désert de Gobi. Personne à l'horizon, des bâtiments vides et fermés... Et oui, Bruxelles baisse régulièrement le volet pendant les vacances, n'assurant qu'une permanence des plus légères, notamment au service du porte-parole de la Commission européenne. On a eu certes droit à quelques communiqués déplorant ici l'assassinat de Benazir Bhutto, là des élections truquées au Kenya, ou se félicitant de l'entrée en vigueur de l'euro à Malte et à Chypre. Rien qui ne mérite la une des journaux. Alors que l'actualité, elle, ne s'arrête pas et d'ailleurs tous les gouvernements nationaux restent aux manettes, ici à Bruxelles on fait comme si on pouvait encore se permettre d'arrêter le cours du temps.  Le pouvoir européen a encore beaucoup à faire pour asseoir sa légitimité...

Publié dans blog-note-bruxelles

Commenter cet article