OGM : un jeu de dupes ?

Publié le par blog-note-bruxelles

Paris vient de demander l'application de la clause de sauvegarde sur l'OGM MO810, jugé peu sûr. Sujet embarrassant pour Bruxelles. Plusieurs pays ont déjà tenté de faire jouer cette clause précisément sur cet OGM. En vain à chaque fois, toutes les études scientifiques - 19 pour l'Allemagne - ont été rejetées par l'Europe. Mais la Commission où règne un lobby pro-OGM sait aussi faire preuve parfois d'un certain sens politique. Elle n'ignore pas l'état du débat en Europe sur les OGM et pourrait faire un geste en interdisant effectivement le MO810 en Europe. Satisfaisant du même coup les opinions publiques et enlevant une épine du pied au gouvernement français. Sauf que ce ne serait là qu'un jeu de dupes. Car l'OGM MO810 est en fin de vie, son autorisation de mise sur le marché accordée en 1998 expire précisément cette année. Il n'y aurait donc pas grand risque à l'interdire puisque le groupe américain Monsanto est quasiment prêt à mettre sur le marché un OGM "nouvelle génération", plus fiable et plus efficace que le MO810. Et là pas question de l'interdire, car il faudrait des années et pas mal d'études scientifiques pour prouver qu'il n'est pas fiable. Sur la forme, les militants anti-OGM auront probablement le sentiment d'avoir emporté une manche mais sur le fond, la partie est déjà gagnée par les pro-OGM. 

Publié dans blog-note-bruxelles

Commenter cet article